Galerie Parcours d’étudiants

On sait que la mobilisation des étudiants a laissé une place dans les amphithéâtres que les jeunes filles n’ont pas tardé à occuper. À l’image de ce qui se passe à l’arrière, dans les facultés, les témoignages de soutien aux combattants se multiplient, ainsi que les aides aux étudiants prisonniers de guerre. Pendant tout le temps de la guerre, les facultés doivent aussi régler la question de leurs étudiants étrangers ; à la fin de l’interminable conflit, elles accueilleront pendant quelques mois des étudiants étrangers démobilisés. Elles se prépareront surtout à retrouver leurs anciens étudiants, désormais anciens combattants.

 

Entre mobilisation et vie quotidienne

 

Le cas des étudiants étrangers

 

 

Les étudiants en droit au combat

 

 

Les étudiants-soldats américains

 

 

Les étudiants prisonniers

 

 

La démobilisation : un cadre légal et des questionnements